Comment fonctionnent les mémoires de traduction ?

Les fameuses mémoires de traduction… De quoi s’agit-il exactement ? Comment fonctionnent-elles et quels sont les avantages à les utiliser pour des projets de traduction ? Comment optimiser son temps en investissant dans un logiciel de gestion de mémoires de traduction ?

Nous vous apportons des réponses et explications simples à ces questions compliquées. Les logiciels de TAO, TMM et TMS n’auront plus de secret pour vous… Ready?

Logiciels de TAO et mémoires de traduction : quésako ?

Comme expliqué dans notre article sur la traduction technique, un des outils incontournables des professionnels de la traduction est l’utilisation d’un logiciel  de TAO (Traduction Assistée par Ordinateur). Il facilite la traduction, assiste le travail du traducteur et assure un meilleur service. Il en existe plus d’une trentaine sur le marché : MemoQ, Trados,…

Ces outils de traduction assistée par ordinateur permettent de constituer des mémoires de traduction (MT). Cette fonctionnalité permet de garder en mémoire des briques de textes traduits et de les réutiliser afin d’éviter au traducteur de multiplier ses efforts sur des contenus identiques. Lorsque vous ouvrez le document à traduire dans le logiciel de TAO, la mémoire de traduction vérifie si une partie du contenu a déjà été traduite et recherche les « correspondances à 100 %”ainsi que les “correspondances partielles”. Tous mots, expressions ou parties de texte déjà traduits précédemment et enregistrés dans la mémoire de traduction sont instantanément insérés dans le contenu cible à traduire. 

Les mémoires de traduction sont précieuses car elles permettent un gain de temps de  traduction considérable, tout en garantissant une véritable cohérence entre tous les documents à traduire et une économie d’argent non négligeable.

mybrian-mémoires-de-traduction-1

Comment fonctionne une mémoire de traduction ?

Les mémoires de traduction fonctionnent sur le même principe qu’une base de données qui enregistre les mots, phrases, paragraphes et segments de textes déjà traduits auparavant et s’enrichit au fur et à mesure des traductions réalisées.

Premièrement, chaque segment de texte d’origine est associé à sa traduction correspondante. Ce fonctionnement crée des couples de segment de texte qui se nomment : les UT (Unités de Traduction).

Deuxièmement, les fichiers de mémoire de traduction s’utilisent avec les logiciels de TAO et présentent un gain de temps phénoménal puisque lorsqu’elles sont bien mises en place, il n’est pas nécessaire de retraduire les phrases, les paragraphes ou les segments de texte qui ont déjà été traduits auparavant. Les mémoires de traduction contribuent au processus de localisation, en améliorant la qualité, la rapidité, la cohérence et l’efficacité de chaque projet de traduction.

Mémoires de traduction et la traduction automatique : quelles différences ?

Les mémoires de traduction récupèrent les contenus déjà traduits pour éviter de les retraduire une deuxième fois. Elles sont créées par un professionnel de la traduction grâce à un logiciel adapté.

La traduction automatique (TA) traduit automatiquement le texte sans intervention humaine. Les possibilités et outils sont nombreux et rapides mais ils ne produisent pas de contenus qualitatifs et à vraie valeur ajoutée. 

Les avantages des mémoires de traduction :

  • Réalisées par un humain
  • Risque d’erreur réduit
  • Le sens et les subtilités de langage sont compris et travaillés
  • Résultats précis et de bonne qualité 
  • Nombre de langue illimité

Les avantages de la traduction automatique :

  • Instantané
  • A moindre coût
  • Peut être utilisée en complément des mémoires de traduction
  • Fonctionne bien sur des contenus peu complexes et à moindre enjeu
  • Permet d’alléger le travail du traducteur

Qu’est-ce qu’une base terminologique ?

A l’identique des mémoires de traduction, la base terminologique est une base de données avec option de recherche. Elle contient toutes les entrées terminologiques et des informations associées dans une base de données qui se présente sous forme d’une liste de termes multilingues et leurs règles d’utilisation. Ces termes peuvent être spécifiques à l’entreprise ou indiquer les traductions de noms de produits, de marques… La base terminologique indique aussi quels termes ne doivent pas être traduits.

Dans les projets de traduction conséquents, les traducteurs utilisent généralement une mémoire de traduction et une base terminologique.

Pourquoi utiliser un logiciel de TMS ?

Pour vos gros projets de traduction, opter pour un système de gestion de la traduction (TMS) vous aidera à diffuser votre contenu localisé dans plusieurs langues plus rapidement et à moindre coût.

L’une des premières étapes stratégique, serait de relier votre logiciel de gestion des contenus (CMS) et votre logiciel de gestion des traductions (TMS). Cela vous permettra d’envoyer du contenu pour traduction directement depuis votre CMS et de centraliser tous vos contenus (traduits ou non). Vos traducteurs peuvent aussi utiliser des workflows de traduction automatique, de relecture seule et de post-édition pour réduire les erreurs, raccourcir les délais d’exécution et éliminer les tâches répétitives. 

L’avantage de connecter votre TMS avec votre (ou vos) CMS est une gestion globale de tous vos contenus à traduire. Comme les systèmes de gestion de contenu Web, les systèmes de contrôle de source, les solutions de services cloud ou les solutions d’automatisation du marketing…

Finie la gestion fastidieuse des fichiers ! Gagnez du temps et réduisez considérablement les erreurs humaines.

Conclusion

En conclusion, une mémoire de traduction est une base de données. Elle contient des segments de texte avec leur traduction dans une autre langue. Elle permet de stocker des mots, expressions ou paragraphes d’un texte. Elles permettent de réutiliser efficacement ces données dans les projets de traduction suivants. On parle de traduction assistée par ordinateur (TAO).

Commandez une traduction. MyBrian trouve le traducteur.

Choisissez vos conditions, passez commande et soyez à l’heure.