Sous-titres et vidéos : comment les traduire et les incorporer facilement ?

Les sous-titres sur les vidéos en 2021 : indispensables n°1

Les sous-titres sur les vidéos sont désormais une étape à ne pas mettre de côté.

Voici les différentes raisons pour lesquelles le sous-titrage des vidéos devient plus qu’utile :

traduction sous-titres videos

Des sous-titres traduits pour un visionnage de vos vidéos au-delà des frontières

Tout d’abord, votre sous-titrage traduit vous permettra de toucher un public plus large. Les frontières n’existent pas sur internet d’où l’importance de s’ouvrir à l’international.

L’autoplay des vidéos sans son

Le saviez-vous ? 85 % des vidéos sont regardées sans le son en 2020. D’après une étude réalisée en 2019 par Semrush, ces chiffres ne font que grimper car les internautes ont l’habitude de regarder des vidéos sur leur mobile lorsqu’ils sont dans les transports, sur leur lieu de travail, entourés de monde… L’idée que les gens autour écoutent volontairement ou non la vidéo ou story ne plaît guère en 2021.

Personnes sourdes ou malentendantes

Il y a ceux qui n’aiment pas entendre et il y a ceux qui ne peuvent pas. Les sous-titres permettent aussi l’accès aux personnes sourdes ou malentendantes. Le sous-titrage de vos vidéos, stories sur les réseaux sociaux, podcast… leur permettra de les comprendre sans difficulté.

Du SEO amélioré

Le dernier avantage du sous-titrage est qu’il permet aux algorithmes des moteurs de recherche de mieux référencer et indexer vos vidéos sur internet. Incorporez vos fichiers de sous-titrage dans Youtube et vos vidéos seront tout de suite plus visibles.

Vous l’aurez compris, en 2021, une vidéo sans sous-titres ne sera pas regardée.

Transcription, traduction de sous-titres et doublage, chacun a son avantage

Il faut bien distinguer la transcription de la traduction et doublage.

La transcription est l’étape trop souvent sous-estimée qui consiste à saisir sous forme de texte les propos, voix des personnages, voix-off…  enregistrés dans une vidéo. Cette étape peut paraître plus longue qu’on l’imagine car elle demande un aller-retour constant entre la vidéo et le document texte ainsi qu’une grande concentration.

La traduction de sous-titres permet de transposer le sous-titrage, déjà existant ou qui vient être transcrit, de la langue d’origine dans une autre langue. Pour une traduction sans faute et qui correspond exactement à votre texte, tournez-vous toujours vers un traducteur professionnel et natif.

Le doublage (ou voice over) consiste à remplacer la bande sonore d’origine par une autre version traduite. Ce processus peut s’avérer long car il faut d’abord passer par une étape d’identification des mouvements des lèvres, puis transcrire les propos, choisir la bonne voix, faire traduire le script par un traducteur, enregistrer la voix en studio et procéder au mixage pour que les paroles correspondent aux images. Il est fortement recommandé de s’entourer de professionnels car un doublage mal réalisé peut très vite rendre votre vidéo insupportable à regarder.

Quelles sont les grandes étapes pour réaliser les sous-titres des vidéos ?

Pour traduire les sous-titres de votre vidéo, il faut procéder aux étapes suivantes :

  1. la transcription : comme vu ci-dessus, il sera indispensable de récupérer le contenu de votre vidéo dans un document texte. Si votre vidéo possède déjà un sous-titrage, exportez-le directement en fichier SRT. Ce format de fichier contient les 2 informations essentielles qui composent les sous-titres : les codes temporels et les textes correspondants. De nombreux traducteurs sont capables de traduire directement les fichiers SRT. 
  2. la traduction : soit de votre document avec tous les textes soit du fichier SRT. 
  3. l’incrustation des sous-titres traduits dans votre vidéo ou l’importation du fichier SRT traduit.
  4. l’export sans oublier les sous-titres s’ils ont été ajoutés automatiquement via le fichier SRT.

Quelles sont les difficultés rencontrées pendant la traduction des sous-titres de vos vidéos et quelles sont les solutions ?

Gagnez du temps avec la saisie vocale

La transcription des paroles d’une vidéo est l’étape la plus longue. Alterner entre la vidéo et votre document texte pour tout transcrire peut s’avérer chronophage et le risque d’erreur et de faute de frappe est élevé. Heureusement qu’il existe un outil pratique qui peut vous faire gagner du temps : la saisie vocale. 

La longueur du texte de sous-titres traduits

Difficile de faire rentrer le même nombre de mots dans 2 langues différentes. Généralement, il faut compter une augmentation de la longueur du texte de 20 % quand on traduit de l’anglais vers le français, de 30 % vers l’allemand, d’entre 20 % et 30 % vers l’espagnol…

Pour pallier à ce problème, il est préférable d’envoyer au traducteur un fichier SRT plutôt qu’un fichier Word. Pourquoi ? Dans les SRT, les codes temporels indiquent la durée et le découpage du texte. Ainsi le traducteur pourra adapter la traduction pour qu’elle corresponde au maximum à la longueur d’origine.

Débit de parole et débit de lecture

Lorsqu’on incorpore les sous-titres dans une vidéo, on se rend compte que les interviewés parlent parfois très vite. Pour résoudre ce problème à posteriori, vous pouvez intercaler vos plans avec des plans de coupe ou des images qui illustrent les propos et faire déborder les sous-titres pour laisser le temps de les lire. Si vous ne pouvez pas modifier la vidéo, prenez garde à utiliser une police d’écriture lisible et de taille suffisamment grande pour faciliter la lecture.

Pour éviter tout cela, n’hésitez pas à demander aux personnes filmées de parler doucement et de faire des pauses.

Vous avez désormais toutes les clés pour réussir le sous-titrage de vos vidéos, stories, podcasts… En conclusion, il est essentiel de procéder à la transcription et la traduction des sous-titres d’une vidéo si vous souhaitez la diffuser à l’international. N’hésitez pas à faire appel à des professionnels de la traduction qui peuvent vous fournir vos documents dans des fichiers facilitant la mise en page du sous-titrage.